Prolifération des pouvoirs et limitations

Aller en bas

Prolifération des pouvoirs et limitations

Message par Marius le Mar 12 Avr - 18:04

Bonjour à tous,

Après avoir beaucoup réflechi, après avoir extrapolé sur un certain temps de jeu, quelques petits points devraient selon moi être vus afin de limiter la proliférations des pouvoirs.

En effet, actuellement, personnes n'a de limite pour apprendre beaucoup de pouvoir, que ce soit des pouvoirs d'Ombre ou de sorcellerie et je suis convaincu qu'à terme, on va se retrouver avec la plupart des joueurs faisant "Collection de pouvoir" et des profils très proches entre joueur, du fait de tous leurs sorts en commun.

Aussi un spécialiste Ombre ou sorcellerie a part de mieux réussir son pouvoir n'a pas de réel avantage sur les autres classes de personnage si ce n'est de réussir plus facilement leur sort. Mais sachant que beaucoup ne demande pas de jet d'opposition, qu'on est 20 ou 50 dedans ne change rien, le pouvoir sera réussit tôt ou tard.

je propose donc ceci :

une limitation sur le nombre de pouvoir que peut connaitre un Ambrien.

Ce nombre serait directement basé sur les capacités du dit Ambrien. Plus il sera doué en Ombre, plus il pourra connaitre de pouvoir, et pareil pour la sorcellerie.

On calcule pour cela la moyenne des 6 compétences d'Ombre d'un personnage, et des 6 compétences de sorcellerie d'un personnage. On obtiendra en gros un score allant de 5 à 50 grand max (je pense).

Et c'est ce score qui sera utilisé par le code pour savoir si un personnage peut apprendre un nouveau sort d'Ombre ou sorcellerie en comparant le nombre de sort connu au nombre de sort max que peut connaitre le personnage.

Voici le table que je propose :

Table d'Ombre :
Moyenne 5 ou plus : 2 sorts
Moyenne 10 ou plus : 3 sorts
Moyenne 20 ou plus : 5 sorts
Moyenne 30 ou plus : sorts
Moyenne 40 ou plus : 8 sorts
Moyenne 50 ou plus : 10 sorts


Table de sorcellerie :
Moyenne 5 ou plus : 2 sorts
Moyenne 10 ou plus : 3 sorts
Moyenne 20 ou plus : 5 sorts
Moyenne 30 ou plus : 6 sorts
Moyenne 40 ou plus : 8 sorts
Moyenne 50 ou plus : 10 sorts


Ce qui concrètement ferait qu'un spécialiste pourrait dès le début apprendre jusqu'à 6 sorts et pourrait rapidement en apprendre 2 de plus, soit 8 en tout, ce qui est énorme. Alors qu'un Ambrien moyen dans le domaine en aurait 4 de possible (sachant qu'au mieux il en connait 2 à la création) et qu'un personnage faible dans le domaine n'en aurait que 2 possibles (en même temps, il doit pas les utiliser souvent vu ses scores)

Après pour le côté, comment on fait si on atteint sa limite et qu'un autre sort nous intéresse. Simple, à une fin d'acte, on pourrait oublier un sort pour libèrer une place (et après il faudrait retrouver un sort hein, c'est pas la fête, on lui donne pas un autre sort direct)

Le but de cette proposition peut donc se résumer en trois points :

1. limiter l'escalade à la violence... Enfin vous m'aurez compris, le mode "collection pokemon" de tous les pouvoirs alors que normalement, ca doit être assez rares d'en apprendre et ne doit pas devenir monnaie courante

2. donner un réel avantage aux sorciers et spécialiste d'Ombre par rapport à des profils intermédiaire

3. à long terme, avoir des profils différents de joueur et de pannel de sort. Personne ne pourra tout avoir et devra de toute façon s'associer à un moment ou un autre avec d'autres Ambriens.


Précision pour ceux qui douteraient : je ne suis ni spécialiste Ombre, ni spécialiste Sorcellerie.

Marius

Date d'inscription : 12/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prolifération des pouvoirs et limitations

Message par Neit le Mar 12 Avr - 18:23

Personnellement je trouve que ça pose d'autres problèmes (tels que "Ah merde j'ai appris tel sort et il me servira jamais à rien en me prenant un slot... putain")...

Et à vrai dire pour empêcher ça on avait plutôt dans l'idée de mettre des pouvoirs super rares en jeu dont l'échange serait forcément plus restreint ou soumis à plus forte monnaie d'échange. Voire qu'on aurait pas envie d'échanger avec les autres.



J'aime pas trop ton idée, mais plus par ressenti que par réelle conviction.
avatar
Neit

Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prolifération des pouvoirs et limitations

Message par Marius le Mar 12 Avr - 18:29

D'où le : pouvoir oublier un sort à la fin de chaque acte, comme ca, on peut changer un peu son pannel mais pas d'un seul coup.

Et pour la limitation des sorts franchement, rien n'empêche que ce soit le cas aussi. Il faut coupler les deux.

Et bon il faut bien se rendre compte que 4 ou 6 pouvoirs dans une spécialité c'est déjà ENORME !

Marius

Date d'inscription : 12/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prolifération des pouvoirs et limitations

Message par F0X le Mar 12 Avr - 18:34

Le premier truc qui me chagrine c'est de considérer que toutes les compétences d'une même catégorie sont identiques.

Prenons, l'exemple le plus simple dans sorcellerie : Atout.
Avoir 50 en atout et une moyenne sorcellerie de 20 empêcherait d'utiliser son potentiel en atout en limitant ses sorts. Là, ça me gêne.

D'ailleurs, faut repenser l'inscription, l'amalgame y est présent également.

Le deuxième point c'est la difficulté des sorts. De base, tous ne peuvent être lancé par n'importe qui. Entre invoquer 10 pelos en 30 essais et invoquer 100 pelos en un coup, la marge est énorme et peut justifier la différence en conjuration.
avatar
F0X

Date d'inscription : 03/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prolifération des pouvoirs et limitations

Message par Neit le Mar 12 Avr - 18:45

Ce qui me dérange pas mal aussi c'est l'aspect "liste de sorts à mémoriser" limitée à la D&D.

Que tout le monde ait accès à un certain socle commun de sorts de base en s'y intéressant un peu, je trouve ça plutôt normal, d'ailleurs.
avatar
Neit

Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prolifération des pouvoirs et limitations

Message par CXZman le Mar 12 Avr - 18:48

Je comprends l'intention mais je pense qu'il faut arrêter de trop flipper sur les pouvoirs Smile

Pour l'instant on n'est pas non plus ultra nombreux. Donc quand un gars obtient les pouvoirs de trois autres personnes, ça fait sensation. Maintenant à faire la course aux pouvoirs, on devient très nul partout, vu que tous les pouvoirs fonctionnent sur les caracs. Et il vaut mieux passer tout son temps à tenter d'être le meilleur dans un domaine de compétence pour ensuite, plus tard, chopper des pouvoirs pour savoir quoi en faire.

L'attitude Pokemon peut aussi être très bénéfique pour un personnage même s'il ne sait pas se servir des pouvoirs Il peut toujours tenter de les enseigner (pour certains ça va être dur, avec un faible score associé au pouvoir, enseigner est très lent) ce qui donne une position avantageuse au moins sur tous les "nouveaux" personnages et les autres collectionneurs.

Vraiment je ne pense pas qu'il y ait là un problème à résoudre. Ce jeu a besoin de personnages très puissants pour que les autres aient peur. On s'est quand même démerdé pour que ce soit presque impossible d'être in-tuable, même avec tous les pouvoirs du jeu.

CXZman

Date d'inscription : 08/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prolifération des pouvoirs et limitations

Message par Lumina le Mar 12 Avr - 18:51

L'idée de limiter strictement le joueur à un chiffre précis, au-dela duquel sa progression serait stoppée, me semble absolument pas intéressant.

Je préfère effectivement les méthodes de filtrage existantes, des pouvoirs rares qui demanderont des efforts pour être obtenus et qui seront peu diffusés, ce qui règlera en partie le souci de collection.

Maintenant ça me semble important de rappeler que sans pouvoir, le nombre d'action intéressante des axes de sorcellerie et d'ombre (mais un peu moins, grâce à vigilance entre autre) est limité voire très réduit.
Et je trouve que ça appauvrirait le jeu que des pouvoirs "mineurs" ou à utilité ponctuelle disparaissent en grande partie du jeu parce que ça n'aura aucun intérêt de les posséder voire que ce sera une pénalité.

C'est déjà un effort d'aller se faire apprendre des pouvoirs. Je n'ai aucune envie qu'en plus ça engendre davantage de frustration, parce qu'on ne pourra jamais tout avoir, parce qu'on serait encore plus confronté au risque d'inutilité des pouvoirs, avec en plus le mécanisme de frustration génial de "ahah, tu as oublié LE pouvoir qui t'aurais été utile, ahahaha !!"

Bref, à mon sens c'est trop frustrant.

Je suis d'accord qu'actuellement avoir un pouvoir peut parfois être plus puissant qu'être un sorcier. Mais c'est pas pour moi une façon intéressante de régler le problème.


Et, avant qu'on ne me dise, encore "personne ne doit être capable de tout faire", je rappelle que le système de sort se superpose à celui de carac.
Si posséder des sorts est généralement un gain en soi parce qu'ils sont trop faciles à utiliser, c'est ce problème de difficulté qu'il faut régler.

Parce que le sorcier aussi a des caracs, et que ces caracs doivent servir, qu'elles servent d'ailleurs parfois et que j'ai aucune envie d'être privée de sort sous prétexte que bidule avec ses 20 en sorcellerie peut en utiliser un paquet.
Le problème à ce niveau là vient de la difficulté des sorts, pas du fait qu'ils offrent des actions supplémentaire.

Et si des sorts ont une difficulté marquée et connue, alors on verra surtout des sorciers en avoir, et peut-être qu'un ou deux pjs choisiront d'essayer d'obtenir un sort très puissant en ayant comme objectif de se concentrer dessus et de pouvoir l'utiliser d'ici quelques tds.

Tant mieux, ça créera des profils différents. Mais je pense pas que, d'une part, il y aura beaucoup de joueurs motivés pour faire ça sur plusieurs catégories de pouvoirs (sinon ils feraient sorciers), d'autre part que ça pose un souci, puisque de toute façon ça leur prendra pas mal de temps pour y arriver (surtout s'ils se dispersent.)

A mon sens, il s'agit de trouver un équilibre. Des sorts puissants, ce n'est pas gênant s'ils demandent un bon niveau, et actuellement, même un sort puissant comme créer un atout possède des limitations (c'est une action visible par la cible, par ex)

Il ne faut juste pas avoir un truc absurde comme Bidule, type avec 20 en sorcellerie, et 15 sorts, qui s'en sort mieux que Inutile, avec ses 60 en sorcellerie et ses 2 sorts.

Mais évidemment en sorcellerie comme ailleurs, il faut des actions qui soient relativement communes, parce que sinon c'est juste ennuyeux d'avoir pris ça comme axe secondaire : faut que ça apporte des avantages raisonnables.

Cette nécessité d'apprendre les pouvoirs se superpose à la nécessité d'avoir des comps, ça rend à mon sens le truc plus dur à équilibrer, mais ça peut donner quelque chose de plus intéressant (pour peu qu'on arrive à rendre le truc un peu plus flexible/moins frustrant)

Mais si on arrive à ce que les persos moyens cherchent plutôt à avoir les pouvoirs moyens et qu'ils n'aient aucun intérêt à avoir les pouvoirs superpuissants, on arrivera déjà à une situation ou tout le monde n'aura pas tout les pouvoirs de toute façon.

Le souci c'est qu'autant je pense que ça serait intéressant de créer une différence de circulation entre les pouvoirs simples, moyens et difficiles, autant je pense pas que ça doive se jouer sur la longueur d'apprentissage (parce que c'est juste pas fun de le rallonger). D'un autre coté je vois pas trop de méthode pertinente là comme ça.
avatar
Lumina

Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prolifération des pouvoirs et limitations

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum